Historique




Ce village fondé au VIème siècle par Saint-Créatus, évêque de Lectoure et martyr, a été peuplé au Moyen-Age d'un millier d'habitants et a subi les assauts destructeurs du Prince Noir en 1369, il subsiste de nos jours avec une centaine d'habitants.
Il convient de visiter l'église, construite au XIIème siècle à partir d'un édifice antérieur dont il reste l'abside datant du VIème siècle.


Ce qui fait l'attrait de cette église, ce sont au plafond du choeur, des peintures murales de style gréco-byzantin du XVème siècle et restaurées en 1863 par Toussaint d'Esbeaux d'Agen : elles ont justifié leur classement en 1901.
Sous la chaire, est la pierre tombale de Roger de Verduzan seigneur de Mauroux et de Saint-Créac Chevalier de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, plus soldat que religieux; il fit une brillante carrière militaire et mourut au Château de Mauroux an 1735.






Le clocher-mur de l'église a été refait aux XVIème et XVIIème siècles.

Avant de quitter le village on peut apercevoir à 1 km environ une salle bien conservée de la fin du XVème siècle, la Salle de Saint-Créac, dont le décor se réduit à l'accolade au linteau de la porte d'entrée de la vis.

Sources :
- Promenades en Lomagne : André Dupuy
- En Flanant en Lomagne : S.P.A.Q.B